Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 15:33

Voilà un sujet qui va faire débat. Tant mieux. Il peut aussi conduire à des arguments à charge. Qu’importe ! L’essentiel est d’argumenter, pas d’asséner pour fuir le sujet

transport gratuitPartons du postulat que la gratuité des transports publics est un choix politique et économique, socialement utile, et  écologiquement responsable.

Socialement utile : permettre aux salariés de se rendre sur leurs lieux de travail en utilisant plus volontiers le transport public, permettre aux familles de se rendre vers les lieux de consommation et de distraction, tout en leur rendant du pouvoir d’achat. (Voir article suivant)

Ecologiquement responsable : réduire le trafic automobile est devenu urgent.

Faut-il attendre que cela devienne obligatoire ? A nous de le dire. On peut se tortiller dans tous le sens, repousser à plus tard, une chose est sûre : nos voies routières sont saturées, le nombre de véhicules va continuer à croître et plus vite que les voies de circulation. Le transport public gratuit est une réponse à cette asphyxie accidentogène, cette pollution chimique, sonore et environnementale.

C’est un objectif réalisable : la preuve, ça existe déjà. Une vingtaine de collectivités ont mis en place la gratuité, ce qui concerne 750 000 habitants dans notre pays. Cette gratuité est plébiscitée par les citoyens qui en bénéficient. 

La gratuité à un coût. Certes ! Mais si la gratuité rapportait plus qu’elle ne coûterait ?

Les recettes billetteries n’existeraient plus mais les billets, carnets et cartes, les points de vente, les bornes de distribution, le matériel de pointage et le contrôle n’existeraient plus non plus !

Il faudrait davantage de fonds publics pour trouver l’équilibre d’exploitation mais il pourrait y avoir des arbitrages avec les budgets de la voirie car les besoins d’entretien pourraient se réduire.

Et c’est sans compter les économies de carburants, la baisse des accidents de circulation, ou la meilleure qualité de l’air réduisant les affections cardiaques et respiratoires.

Et sans négliger le fait qu’arriver au boulot sans le stress des bouchons et sans retard à justifier à la hiérarchie, ça vaut son pesant d’or. Le débat est ouvert

 

 

 

 

   

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 15:29

 Position des élus communistes de la Cub juillet 2011

Le droit au déplacement, dans un respect du développement durable, passe avant tout par des transports en commun de qualité et accessible à tous.

Si l’agglomération a fait des progrès avec la mise en place du tramway, elle doit aujourd'hui franchir un nouveau cap. Ce cap passe par le développement du rail associé au tramway, mais aussi avec le développement de Bus à Haut Niveau de Service et des navettes fluviales

Pour une nouvelle ambition du train

Le développement du rail est un projet urbain à lui tout seul. Faire vivre la ligne de ceinture ferroviaire, construire de nouvelles gares voire de nouvelles lignes, permettrait de créer un nouveau système de transports, performant tant en terme de confort que de vitesse. Relié au réseau de tramway et au bus, il permettrait d’achever le quadrillage de l’agglomération,  la création de véritables lignes périurbaines et serait également le trait d’union avec le département et la région.

Pour une complémentarité des transports

L’horizon ne doit pas s’arrêter à celui du tramway. Il répond bien sûr pour partie aux besoins des populations mais il a aussi ses limites (saturation de lignes). Il a besoin de mixité : navettes électriques, trolleybus, Bus à Haut Niveau de Service, navettes fluviales. C’est cette mixité, associée au train qui créera la performance en termes de transports.

La voiture dans tout ça ?

« Haro sur la voiture » Trop facile ! Elle est nuisible mais si utile. Il est vrai que les griefs sont nombreux : production de CO2, dégradation de la voirie, encombrement permanent, dévoreuse d’espace, crise du pétrole, accidents de la route, impacts sur la santé, stress dans les bouchons, stress au travail, budget transports des familles... Les communistes partagent l’ensemble de ces critiques et l’idée qu’il faut changer la philosophie du déplacement.

D’abord, les communistes se battent depuis des années pour le développement du véhicule électrique avec des retombées économiques régionales en matière d’emploi et de recherches. De nombreux modèles existent déjà, moins polluants et des modèles encore plus performants vont apparaître.

Ensuite, le transport en commun public est une alternative au « tout voiture ».

Performant, attractif, accessible à tous et gratuit, il peut dégager l’espace et aérer la ville.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 15:25

Position nationale du Pcf

 

Avec l’objectif de favoriser le recul de l'utilisation des énergies carbonées, le PCF préconise l'élaboration d'un vaste programme d'économie et d'efficacité énergétiques en matière de transports, basée sur quatre grands axes :

– Priorité donnée aux transports collectifs urbains et interurbains

– Plan national de ferroutage sous le contrôle public de la SNCF, à l'opposé de la politique actuelle qui veut autoriser les camions de 60 tonnes sur nos routes,

– Développement du transport fluvial,

– Soutien à tous les investissements industriels pour la voiture propre de demain

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 10:02
      D'un simple clic ...  
 
  
       
 ...on voit plus clair.    

 

Merci à nos amis d'Attac pour cette vidéo.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 09:51

J-1. Dimanche, on marche à Paris pour exiger un référendum sur le traité européen. Si ce pacte budgétaire voyait le jour, il permettrait à la Commission et au Conseil européens de passer au-dessus des Parlements nationaux pour imposer partout rationnement des dépenses, réformes antisociales et casse des services publics.

Les partisans du traité UMP-PS font tout pour réduire le débat au sein des parlementaires, jugeant le peuple incapable de maitriser un sujet qu’ils jugent trop compliqué pour lui.

La manifestation de dimanchecouronnera un premier succès de la campagne engagée dès cet été contre la ratification du traité européen : briser le mur du silence. L’objectif est d’imposer le débat public dont on voulait priver les Français. Cette mobilisation montrera aussi que des forces de plus en plus larges s’opposent à cette ratification : 65 organisations appellent maintenant à manifester pour dire : OUI au référendum, NON au traité, NON au bâillon.

le baillon

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 18:14

 

référendum.

 

 

 

 

cliquez ici

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:51

Jean-Marc Ayrault appelle à un « vote massif » au Parlement en faveur du traité budgétaire européen. Ainsi, il invite donc la gauche à joindre ses voix aux élus de droite pour voter affiche 30 septembrele texte signé le 2 mars à Bruxelles.

Ou est passé l’engagement d'une renégociation ? Que sont devenues les envolées et les belles paroles de campagne qui promettaient d'en découdre avec les marchés financiers ?

Quelle drôle d’idée de vouloir faire croire que pour renforcer Hollande,  il faudrait voter le traité Sarkozy-Merkel ?

Les  électeurs qui ont voté Hollande pour dégager Sarkozy ont  massivement  fait le choix du changement, en France et en Europe. Hors, ce traité, qui aura des conséquences directes pour la vie quotidienne des familles populaires, est une fuite en avant pour toujours plus d'austérité et de chômage. Il constitue une  régression démocratique et une nouvelle perte de souveraineté.

Voter ce pacte budgétaire, c’est donner les pleins pouvoirs à Bruxelles et à la Banque centrale européenne présidée par les fondés de pouvoir de la banque Goldmann Sachs.

Les députés et sénateurs communistes et du Front de gauche s’y opposeront.

 

pétition traité

Pour en savoir plus, cliquez ici

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:46

prixgaz Avec l’annonce d’une nouvelle augmentation du prix du gaz de 2 % au 1er octobre, l’équation est simple : 4,4 % en janvier, 2 % en juillet, 2 % en octobre, nous atteignons le chiffre effarant de 8,4 % en dix mois

Avec 8,4% de hausse sur une année, nous sommes loin des promesses du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui avait affirmé le 4 juillet sur TF1 vouloir limiter cette hausse à celle de l’inflation, soit 2% par an. C’est manqué.

L’hiver sera rude pour 7 millions de Français qui se chauffent au gaz.

Il sera moins rude pour les actionnaires de GDF Suez qui affiche un chiffre d’affaires de 90,7 milliards d’euros en 2011.

Qui c’est qui disait que la privatisation et l’ouverture à la concurrence de l’énergie, c’était tout bon pour l’usager ? Les communistes étaient bien seuls pour dénoncer le contraire.

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:42

navettes-fluviales Mettre en place des navettes fluviales sur la Garonne est un projet très positif, qui a déjà mis trop de temps à voir le jour et dont les élus communistes de la CUB se sont réjouis. A condition que ces navettes deviennent un élément à part entière d’un réseau de transports performant et s’inscrivent dans un maillage multimodal. Pas pour en faire une simple attraction touristique. C’est pourtant le risque, à la lecture des derniers plans de la CUB et de la ville de Bordeaux qui font disparaître le ponton de Bacalan et donc la liaison entre Lormont et Bordeaux-Nord. Inquiets,  Vincent Maurin, conseiller municipal communiste de Bordeaux, et Jean-Claude Feugas, conseiller municipal communiste de Lormont, sont intervenus auprès du président de la CUB afin qu’il ne laisse pas faire une erreur stratégique. Les travailleurs de la CUB méritent un réseau de transport efficace, qui passe par une ligne de ceinture de fer rénovée et une utilisation optimale du fleuve. Les communistes de Carbon-Blanc approuvent et soutiennent cette démarche. Et pourquoi pas un quai d’embarquement  facilement accessible à Bassens ?

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:01
cour-des-comptescour des comptes-copie-1

Le président Didier Migaud, député socialiste nommé le 23 février 2010 à la tête de la cour des comptes par Nicolas Sarkozy a fait une découverte le vendredi 14 septembre :

Les retraités sont des riches qu’il faut ponctionner pour réduire les déficits.

Le président Migaud et sa cour n’y vont pas avec le dos de la cuillère en suggérant à l’Etat les propositions suivantes :

  • Supprimer  l'abattement de 10% (gain de 2,7 milliards d'euros).
  • Supprimer l'exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants (gain de 800 millions d'euros).
  • Aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs. Soit une CSG à un taux de 7,5% au lieu de 6,6% (gain de 1,2 milliard d'euros).
  • Supprimer l’exonération de cotisations patronales des 585 000 particuliers employeurs de 70 ans et plus (gain escompté de 380 millions d'euros).

Ce n’est pas d’une ponction fiscale aggravée dont ont besoin les retraités.

Ils ont trimé toute leur vie pour assumer le quotidien de leur famille.

Ils se sont constitués parfois au prix de privation un patrimoine souvent limité à leur habitation principale.

Partis en retraite, ils ont vu le pouvoir d’achat de leur pension se réduire au fur et à mesure des réformes des gouvernements successifs tant de droite que socialiste.

Aujourd’hui, ils sont souvent, très souvent les soutiens financiers de leurs enfants, petits-enfants et le cas échéant de leurs parents âgés.

Ils sont souvent les piliers  bénévoles des associations de toutes natures sportives, culturelles et/ou humanitaires.

Ils font partie des moteurs de la consommation et donc de la croissance nécessaire au redressement économique.

Ils ne comprendraient pas, ils n’accepteront pas que le gouvernement socialiste, que le président  de la République, membre du parti socialiste, ennemi déclaré de la Finance se trompent de cible et stigmatisent les retraités.

Partager cet article
Repost0