Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:00

commune anecr 

Cela va être de bonne guerre. Tous ceux qui ont intéret direct ou indirect à masquer les méfaits de leurs politiques nationales, leurs abandons ou leurs insuffisances vont vouloir élire, réelire, se faire élire ou réelire sur un visage local déconnecté du national.

L'argument restera souvent simpliste : C'est pas nous, c'est eux en haut.

Certes, ce sera difficile pour les députés-maires socialistes de France et de Gironde, telle celle de la 4ème circonscrition de faire oublier qu'ils ont voté à l'assemblée, avec l'UMP, le traité européen Sarkozy-Merkel, l'accord Medef de sécurisation de l'emploi d'une totale inefficacité hormis le fait qu'il pemet de licencier plus vite, qu'ils ont repoussé l'âge de la retraite à taux plein de nos enfants et petits enfants nés aprés 1973 à 67 ans, qu'ils ont voté le budget 2014 qui augmente la TVA pour financer le crédit d'impots aux entreprises, la baisse des dotations aux collectivités territoriales, réduit les pensions des retraités et aggrave leur fiscalité sur le revenu.

Non , le local n'est pas déconnecté du national sauf à vouloir jouer au "concombre masqué". Là encore, dans leur engagement pour la campagne des municipales, les communistes de Carbon-blanc  prennent en compte cette évidence. C'est un de leurs axes de travail :

La commune, rempart contre l’austérité et pas courroie de transmission de l’austérité libérale. Il s’agit là d’une question centrale qui exige la clarté car cela va impacter les finances locales :  budget, fiscalité, dotations, transferts de compétences, transferts de missions et les moyens qui vont avec. Quelques exemples concrets :

Dotation globale de fonctionnement attribuée par l'Etat aux communes : gelées par Sarkozy-Fillon en 2011 et 2012, gelée par Hollande-Ayrault en 2013 puis baissée pour 2014 et 2015. Qui va compenser le manque à recevoir ?

Rythmes scolaires : financés faiblement en partie par l'Etat la première année (2013), ils seront à la charge totale de la commune à partir de 2014. Qui paye?

Augmentation des taux de TVA en 2014 : cette hausse va affecter tous les travaux de la commune. Le fonds de compensation de la tva va-t-il couvrir le différentiel ! Sinon, qui paye ?

Et, est-on au bout de nos surprises ? Rendez-vous pour les étrennes.

  

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:55

social c' est capitalToute la journée, la gauche qui gouverne, la droite, le medef, les experts attitrés se relaient sur la même rengaine :  en France, le travail coûterait trop cher et la compétitivité des entreprises serait plombée par les salaires trop hauts et par les charges sociales, c'est à dire les cotisations qui financent la sécu, la santé et la retraite.  

Conclusion, il faudrait d'urgence réduire nos dépenses de santé, augmenter la durée de cotisations pour les retraites, baisser les pensions et minimas sociaux, accepter des salaires plus faibles, voter de nouvelles exonérations pour les entreprises, etc.

Et c'est ce qu'il font : par exemple en 2014, 20 milliards de crédit d'impôt vont être versés aux entreprises, financés par 14 milliards de réduction des budgets publics et des collectivités territoriales et par 6 milliards d'augmentation de la tva qui vont pénaliser les familles.

Pourtant, ce qui pèse sur l'efficacité des entreprises, ce qui pèse sur notre économie, c'est le coût du capital, pas le travail.  

Le travail crée les richesses. Le capital s'approprie les richesses et préleve ses profits, rentes et privilèges. 

Un tabou que le Parti communiste français entend lever en menant une campagne vérité sur le véritable coût du capital dans ce pays.. Si le sujet vous intéresse, nous vous invitons à la

Réunion-débat sur "Le coût du capital" avec Yves Dimicoli à Cenon

Dans le cadre de la campagne sur le coût du capital, la section Rive Droite du PCF organise une Réunion publique

LUNDI 16 DECEMBRE - 18h

Maison des Associations, rue du 8 mai 1945 à CENON

avec la participation d'Yves DIMICOLI, économiste membre de la Commission économie du PCF

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:53
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:52

carte de l'eau

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:49

Ma ville, j'y tiens, exigeons les moyens

Tel est le slogan central retenu par les communistes de Carbon-blanc pour la préparation  des élections municipales et l'un des trois axes de travail est le suivant :   eau source de profit copie

La commune, terre de missions des services publics : il s’agit d’abord de conserver et préserver l’existant. Mais aussi d’avoir l’ambition de l’extension du bien public,  exemple les transports publics, l’eau bien commun de l’humanité, à sortir  des griffes des actionnaires des grands groupes multinationaux

Concernant l'eau, nous savions que nous visions juste. Aujourd'hui, une enquête missionnée par la Confédération nationale du logement et l'UFC Que Choisir le le démontre amplement.  

Trois compagnies se partagent le gat'eau : la Lyonnaise des eaux qui est une filiale de Suez environnement,  la Compagnie Générale des Eaux qui est devenue Veolia, et la SAUR.

L'enquête réalisée sur l’ensemble de villes de plus de 60 000 habitants, met en lumière que les prix les plus bas sont pratiqués dans les villes qui ont choisi une gestion en régie et a contrario les prix plus élevés sont pratiqués dans les villes où les grands groupes ont la main. Bien évidemment notre département n’échappe pas à ce constat, et se situe dans la catégorie des prix élevés. (voir article sur ce blog La carte de France de l'eau).    http://www.humanite.fr/societe/la-facturation-de-l-eau-jungle-francaise-554982

La décision de passage en régie de l’eau et de l’assainissement sur la Communauté urbaine est récente mais  il s’agit pour la Cub de reprendre la main sur la politique tarifaire. Le premier pas est engagé avec l’expérimentation d’un « chèque eau ». Ce n'est pas le choix proposé par les communistes qui militent pour la gratuité des premiers mètres cubes d'eau -besoin vital de l'être humain.

La gratuité, c'est l'instauration d'un droit en faveur des plus démunis alors que le chèque-eau est un asssistanat que les plus démunis vont devoir quémander en étalant leur misère et leur détresse.

Nous ne lâcherons pas

 



 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 09:50

mandela huma

Il s’est éteint jeudi 5 décembre à 95 ans.

Retrouver ce samedi, un numéro exceptionnel de l’Humanité.

Du bagne de Robben Island à la présidence de l’Afrique du Sud, de prisonnier matricule 466/64 à icône mondiale, il a toujours été du côté des opprimés.

 

 

 

 

mandela années 80 copie

 

 

 

Bordeaux.

le PCF de Gironde appelle à un rassemblement à partir de 16h,

Place de la Victoire, lieu des rassemblements anti apartheid dans les années 80 à Bordeaux.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 16:24

 

      Jeudi 28 novembre de 10h à 12h,  

    bravant le froid,

sur le marché de Carbon-blanc, Jean-Luc, Michel et Serge

une centaine de contact et 58 signatures

 marché cb pétitions tva.


Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 15:08

Hier mardi 26 novembre 2013, le gouvernement a fait entériné par les députés, sa réforme des retraites, largement contestée parmi les syndicats, dans l’opinion et jusque dans la majorité socialiste.

Face à l’impopularité de la réforme, le gouvernement Ayrault est passé en force en exigeant un vote bloqué des députés, excluant ainsi les amendements de l’opposition au texte. Une mesure exceptionnelle, qui témoigne de son embarras.

Ironie de l’Histoire. Elle se répète en s’inversant.

En 2010, sous Sarkozy, le gouvernement Fillon fait passer sa réforme des retraites sur les 62 ans en ayant recours à la procédure du vote bloqué au Sénat. Tollé dans les rangs du PS s’élevant contre le coup de force.

En 2013, sous Hollande, le gouvernement socialiste impose le vote bloqué sur son propre projet qui envoie les générations 73 et suivantes à la retraite à 67 ans, qui augmente les cotisations des salariés mais pas des patrons, qui repousse la revalorisation des retraites de six mois.

Ils ont osé le faire. Ont voté la réforme : 291députés dont 268 socialistes et les radicaux. Ont voté contre tous les députés communistes-Front de gauche. Se sont abstenus les députés verts.

Les députés socialistes girondins ne se sont pas distingués. Ils ont tous voté l’iniquité et la régression sociale : Florent Boudie, Sandrine Doucet, Martine Faure, Vincent Feltesse, Pascale Got, Conchita Lacuey, Philippe Plisson, Marie Recalde, Alain Rousset, Gilles Savary. Carton plein.

ici, vote de l'assemblée nationale. http://www.assemblee-nationale.fr/14/scrutins/jo0726.asp#Groupesocialisterépublicainetcitoyen


 
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 13:45

souriezUn glissement gouvernemental de vocabulaire a transformé le terme vidéosurveillance en vidéoprotection. (L’article 17 A de la Lopssi 2 de 2011 stipule que dans tous les textes législatifs et réglementaires, le mot  «vidéosurveillance» est remplacé par le mot : «vidéoprotection»)

Surveillance faisait un peu trop inquisiteur (connotation négative) alors que protection, c’est pour notre bien (connotation positive). Ainsi, la technologie se vendra mieux. Pourtant, une caméra, ça ne protège de rien, ça filme, éventuellement un méfait, mais  sans l’empêcher pour autant. Cela peut aussi déplacer le méfait, ce qui conduira à ajouter des caméras un peu plus loin, et ainsi de suite. Mais, les caméras, elles filment aussi la vie privée dans l’espace public et cela est attentatoire aux libertés individuelles. Alors, il faut continuer à appeler les choses par leur nom : Vidéo surveillance. Le débat est ouvert.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 13:42

 

Le 15 octobre, c’est à une très faible majorité que la réforme des retraites a été adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale.

 

270 pour (socialistes) et 249 voix contre (dont tous les députés communistes)

 

Le 5 novembre, le Sénat l’a rejetée à l’unanimité. Elle reviendra donc, en deuxième lecture, à l’Assemblée le 19 novembre, avant son vote solennel en décembre.

 

Le rejet de la réforme est possible si les 47 députés de gauches (17 socialistes, les radicaux de gauche et les verts)  qui se sont abstenus en première lecture votent contre.

 

Cela serait un signe positif fort à l’égard du monde du travail et des retraités  et de l’électorat de gauche, quand on sait que la réforme  augmente la cotisation des salariés mais pas celle des patrons, repousse l’âge moyen de départ à la retraite à 66 ans au mieux et reporte la revalorisation des retraites au 1er octobre au lieu de 1er avril.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0