Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 19:54
L'Humanité de Jaurés, voie et voix de la Paix
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 14:11
Faire face à la barbarie sans mettre notre vie entre parenthèse
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:14
6 décembre - 12 engagements
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:11
 6 décembre - Votre avis va compter
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 18:50
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 19:53
Le reniement de l'engagement 50

Eh bien, c’est raté. Encore un reniement d’engagement électoral pris pour tirer des voix. On appelle cela comment en langage juridique : publicité mensongère, tromperie sur la marchandise, etc. Et c’est passible de quelle peine ? Colère, dégout, rejet, abstention ?

Mardi soir,  3 novembre, lors d’une conférence à Sciences-Po, Manuel Valls a usé d’une vigueur toute particulière pour enterrer définitivement l’engagement n° 50 du candidat Hollande, celui d’accorder le droit de vote aux étrangers extracommunautaires lors des élections locales.

Voilà une nouvelle reculade qui ne peut que contribuer à alimenter la division à gauche.

Fermer la porte à un exercice essentiel de la citoyenneté aux millions d’étrangers non communautaires aux élections locales n’est pas responsable, ont dénoncé les sénateurs communistes.

La majorité des États de l’Union européenne (15 sur 27) ont déjà étendu ce droit, aux étrangers présents sur leur sol. Et c’est en France, dans le pays des droits de l’homme, sous un gouvernement qui se qualifie de socialiste que cet engagement est enterré, alors qu’il pourrait devenir une fierté.

Les communistes de Carbon-blanc restent fidèles à leur vote du conseil municipal du 20 juin 2013 par lequel il soutenait le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les étrangers extracommunautaires résidant légalement sur le territoire depuis au moins cinq ans.

Vœu adopté par 26 voix contre 2 (élus de droite)

Précision : pour justifier leur rejet de ce vœu, les élus de droite de l’ancienne mandature s’appuyaient sur le fait que la citoyenneté en France a toujours été liée à la nationalité, ajoutant  « C’est un acquis de la Révolution » voir pv cm du 20 juin 2013.

Cet argument est contestable si l’on se réfère à la Constitution de 1793, dans son article 4 :

"Tout homme né et domicilié en France, âgé de vingt et un ans accomplis ;- Tout étranger âgé de vingt et un ans accomplis, qui, domicilié en France depuis une année - Y vit de son travail - Ou acquiert une propriété - Ou épouse une Française - Ou adopte un enfant - Ou nourrit un viellard- Tout étranger enfin, qui sera jugé par le Cops législatif avoir bien mérité de l'humanité - Est admis à l'exercice des Droits de citoyen grançais"

En 1793, c’était déjà  l’Humain d’abord.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 19:52
Collée mais repêchée....

La ministre du Travail a lamentablement échoué à son examen de passage. Son maintien dans sa fonction ne semble pas pour autant remis en cause. Incapable de définir et de chiffrer nombre et durée des cdd, elle cafouille et s’enlise.

Les mauvais esprits pourront dire qu’elle est une victime d’une machination ou un cas concret du principe de Peter.

Les plus indulgents diront qu’elle est ministre du Travail et pas ministre du contrat de travail

Quant à eux, les syndicalistes diront que ne pas tout savoir n’est pas une cause réelle et sérieuse de licenciement.

En fait, Myriam El Khomri est cohérente. En montrant qu’elle ne connait pas le droit du travail, elle tend à vouloir prouver que le code du travail est illisible, ce qui explique sa volonté de le réécrire. Tout syndicaliste conséquent sait que lorsque un dirigeant du Medef ou un dirigeant politique au service du Medef parle de toiletter un texte devenu trop contraignant à ses yeux, cela se traduit toujours par le vider de sa substance protectrice et de le transformer en coquille vide.

On est averti. Le CDI, c’est ringard. Le rêve patronal et libéral, sauce Medef, Valls, Macron et El Khomri, c’est le CDD perpétuel qui permettra au patronat privé ou public de disposer du salariat à sa guise, joignable par sms à tout moment et restant disponible pour répondre aux à-coups de la conjoncture.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 19:45
Si tu veux vraiment, que ça change et que ça bouge, lève-toi car il est temps
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 19:32

Vendredi 13 novembre à 14h30 au siège du Pcf,  15 rue Furtado à Bordeaux

Nos deux amis sociologues, anciens directeurs de recherche au CNRS, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot nous proposent un échange autour de leur nouveau livre sorti en septembre

« Tentative d'évasion (fiscale) », livre disponible sur place, 17€.

Ils seront ensuite à 18h chez Mollat (salons Albert Mollat).

Les deux sociologues égratignent une fois de plus nos puissants. Et racontent comment, de Bercy à Genève, la fraude fiscale est désormais un système au service de l’oligarchie.

L’évasion fiscale décortiquée

Comment planquer son magot ?

Inspirés par les récents exemples de Jérôme Cahuzac et de Liliane Bettencourt, les deux sociologues décident à leur tour d'extrader leur maigre fortune. Un jeu de rôle commence, qui va les mener au cœur du système de l'évasion fiscale. Cette tentative d'évasion les conduit d'abord en Suisse, où ils se livrent à une observation in vivo du petit monde doré des exilés fiscaux. De banques en trusts, ils expliquent au passage comment les milliards fugitifs s'abritent derrière un maquis touffu de montages financiers. Mais si la grande évasion fiscale finit sa course sous les palmiers ou au pied de grands sommets enneigés, elle s'organise en réalité beaucoup plus près de chez nous. Où l'on découvre, de retour en France, les petits arrangements entre amis qui se trament sous la houlette de Bercy... Au-delà des scandales qui font la une, voilà une enquête vivante et accessible permettant de comprendre les rouages de l'évasion fiscale et ses enjeux politiques.

Une investigation éclairante dont l'objectif est de battre en brèche le pouvoir symbolique lié à l'opacité de la spéculation financière, à la cupidité et au cynisme des plus riches mobilisés pour accumuler toujours plus d'argent.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 14:24

En ces derniers jours d’octobre, c’est l’affolement. Médias, député socialistes et gouvernement découvrent la lune. A quelques jours d’un scrutin à haut risque, la bombe à retardement des impôts locaux vient de tomber sur des centaines de  milliers de retraités et personnes agées

Jugez-en ?

Impôts locaux ? Ils ne savaient pas, disent-ils. Les menteurs!!!

De quoi s’agit-il ?

En 2008, la majorité parlementaire de droite avait voté la fin de la demi-part fiscale pour les personnes veuves ou seules, en plusieurs temps : d’abord une réduction progressive jusqu’à sa disparition totale en 2014. En 2012, le gouvernement Hollande et sa majorité socialiste aurait pu revenir sur cette mesure inique mais il n’en a rien fait. Au contraire, il en a rajouté une couche, en rendant imposable la majoration de 10% pour avoir élevé au moins trois enfants. Ces mesures additionnées ont agravé la fiscalité de centaines de milliers de retraités et rendu imposable des centaines de milliers d’autres. Mais cerise sur le gateau, cela a ouvert la porte à l’imposition de la taxe d’habitation et de la taxe foncière à des centaines de milliers de personnes agées qui en étaient exonérées jusqu’alors du fait de leur faible revenu

Ils savaient tous. Une preuve :

Le 14 octobre 2015, 29 députés, socialistes, communistes et écologistes déposent un amendement réclamant le rétablissement de la demi-part fiscale au bénéfice des personnes veuves et seules. Cet amendement a été rejetté par la majorité des députés socialistes en date du 28 octobre, à la grande satisfaction du secrétaire d’Etat au budget. Peut-être préfere-t-il continuer à prélever 900 millions sur les personnes agées pour les reverser au entreprises au titre du CICE. Circulez, il n’ y a rien à voir et il n’y en a pas pour tout le mone !

Au fait, la députée socialiste de notre 4ème circonscrition, faisait-elle partie de ces députés socialistes qui ont déposé l’amendement ou de ceux qui l’ont rejetté ?

Ils savaient tous. Une autre preuve

Ma mémoire ne m’a pas fait défaut. J’ai retrouvé dans mes archives syndicales personnelles un texte de pétition élaborée par le syndicat des retraités de ma profession. Datée de juin 2013, elle a été remise au Ministre du Budget et à tous les groupes de députés et de sénateurs et à tous les députés et sénateurs de la Gironde. Cette pétition tirait le signal d’alarme et réclamait l’abrogation du texte de 2008.  (Voir pièce jointe). Ella a dû finir à la poubelle sans être lue.

Impôts locaux ? Ils ne savaient pas, disent-ils. Les menteurs!!!
Partager cet article
Repost0